Questions / Réponses

Autorité organisatrice ou exploitant d'un réseau de transport, vous trouverez ici des éléments de réponse aux questions que vous vous posez le plus souvent concernant la mise en œuvre locale de la Journée du transport public.

N'hésitez pas à contacter le GIE Objectif transport public pour toute autre question.


Quels bénéfices les réseaux retirent-ils de la campagne ?


Grâce à cette campagne nationale, les réseaux participants disposent de moyens attractifs pour mener une action promotionnelle auprès de leur clientèle et valoriser les services qu'ils proposent (extension de ligne, nouveaux horaires...). A l'intérêt marketing de l'opération s'ajoute un bénéfice d'image très positif. Le bénéfice local ou régional sera amplifié par l'impact médiatique national de la Journée qui mettra en avant les efforts des acteurs du transport au service des voyageurs.

 

Quelle offre tarifaire puis-je proposer ?


Pour être recensé comme participant, il suffit de proposer au moins une offre promotionnelle, quelle qu'elle soit, tarifaire ou non. Chaque réseau pourra ainsi choisir le service qu'il souhaite promouvoir : forfait journée, trajet, billet aller-retour, mais aussi abonnement, carte loisirs... Il peut aussi s'agir d'offres couplées parking+tramway, vélo+bus ou encore bus+TER... Comme en 2015, la Journée du transport public aura lieu pendant le week-end des Journées européennes du patrimoine. Vous pouvez donc aussi proposer des offres en lien avec un site répertorié par les Journées européennes du patrimoine : navettes spéciales vers un site, retour offert, etc. Tous les réseaux de France peuvent participer à cette opération. Le GIE Objectif transport public est à votre disposition pour vous accompagner dans votre réflexion.

 

 

Doit-on émettre ou imprimer un titre de transport spécifique pour la Journée du transport public ?


Pour ceux qui souhaitent proposer une offre tarifaire, le but de l'opération n'est pas de compliquer le système billettique en place, mais d'utiliser les titres existants à un tarif promotionnel ce jour-là. Toutefois, selon l'offre proposée, certains réseaux souhaitent créer un titre de transport spécifique pour aller jusqu'au bout de la démarche, avec le logo Journée du transport public. Mais vous pouvez vous en tenir à changer le tarif de vos titres existants au niveau de la billettique, ou mettre en place tout dispositif simple et peu onéreux.

 

Peut-on proposer des réductions sur les abonnements pour pouvoir participer à l'opération ?


Une offre sur l'abonnement peut bien sûr constituer l'offre promotionnelle de la Journée. Cette action permet de fidéliser une nouvelle clientèle. Par exemple, une réduction de 10 % sur l'ensemble des abonnements pris le 17 septembre 2016 semble être le dispositif le plus lisible et le plus attractif. Un réseau participant peut choisir d'appliquer une promotion d'un autre ordre et sur certains abonnements seulement.

 

N'y a-t-il pas un risque de perte de la qualité de service ce jour-là ?


Les expériences antérieures ont démontré que la qualité de service restait la même lors de la Journée du transport public. La fréquentation supplémentaire n'a pas amené de détérioration aux bonnes conditions de voyage. Dans certains cas, des équipes d'accueil complémentaires ont été réparties à l'occasion sur le terrain pour accompagner et renseigner les voyageurs.

 

Quelles sont les augmentations de fréquentation enregistrées ?


Dans les éditions précédentes, on a pu observer lors de la Journée du transport public des augmentations de fréquentation allant de + 5 % à + 45 % (selon la taille du réseau) sans pour autant observer de saturation puisque les voyages supplémentaires étaient répartis sur l'ensemble de la journée.

 

Qui prend en charge le coût de l'opération ?


Lors des éditions précédentes, les autorités organisatrices n'ont pas enregistré de manque à gagner ou de surcoût notable sur leurs recettes habituelles. La plupart du temps, le chiffre d'affaires sur les tickets et abonnements vendus à cette occasion compense la baisse des tarifs pratiqués. En fait, il s'agit plus d'un manque à gagner que d'un coût. En tout état de cause, le bénéfice image auprès de la clientèle est toujours favorable.

 

Qui de l'autorité organisatrice ou de l'opérateur doit s'inscrire à la Journée ?


L'inscription à l'opération peut se faire à l'initiative de l'un ou de l'autre, les deux acteurs participant conjointement. Il suffit de s'inscrire en ligne.

 

De quels outils de communication allons-nous disposer pour décliner la campagne dans notre réseau ?


Comme en 2015, les fichiers prêts à imprimer de plusieurs outils de communication seront mis gratuitement à votre disposition : leaflets de promotion pour diffusion auprès du public dans les jours qui précèdent la Journée du transport public, mais aussi affiches de différents formats, logo pour marquages ou signalétique... Tous ces outils pourront être personnalisés par les réseaux avec intégration de leurs propres logos (dans le respect de la charte graphique de la campagne).

 

Quels sont les messages qui seront développés au niveau national ?


La campagne a pour objectif de valoriser le transport public en ville, en interurbain et dans les régions (bus, tramway, métro, car, train régional et aussi les mobilités actives) pour amener les publics peu ou pas utilisateurs à devenir des voyageurs réguliers.
Cette année la Journée du transport public met un coup de projecteur sur le voyageur connecté. Sachant que plus de 65 % des Français sont équipés en Smartphone, les réseaux peuvent développer des services pour être directement dans la poche de leurs voyageurs. Et le numérique offre de nombreuses autres opportunités de services : information en temps réel aux points d'arrêt, plateformes multimodales sur les sites Internet des réseaux et des autorités organisatrices, billettiques dématérialisées... La campagne de communication nationale valorisera ces innovations, notamment auprès de la presse.

 

Comment l'opération sera-t-elle annoncée au niveau national ?


Partenariats avec des médias nationaux, présence sur les réseaux sociaux, partenariats de relais, relations presse constituent la campagne de communication nationale. A vous d'organiser votre campagne de communication localement avec de la publicité dans les médias locaux, des relations presse, etc.

 

Retrouvez la Journée sur les réseaux sociaux

 


 

 

 

 

 

 

LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES ! 

 

 

Inscriptions en ligne >